Choisir des tuiles pour sa toiture

choisir des tuiles pour sa toiture

Solide, esthétique, imperméable, la tuile est le revêtement le plus utilisé comme revêtement de toiture en France. Qu’on la préfère en terre cuite, en béton ou photovoltaïque, elle dispose de tailles et de formes différentes à adapter selon l’inclinaison de son toit.

La tuile est le revêtement de choix des toitures : résistante et relativement facile à poser, elle séduit pour sa longévité et son charme authentique. Toutefois, le choix des tuiles n’est pas seulement une affaire de goût : il faut également prendre en compte l’inclinaison de la toiture et la réglementation régionale qui peut imposer les couleurs, les styles et des revêtements bien spécifiques. Et à moins de 500 mètres d’un bâtiment classé, l’avis de l’architecte des Bâtiments de France est d’ailleurs indispensable.

Des tuiles plates pour les toits inclinés

Pour les toits à forte pente (soit > à 35°), la priorité est aux tuiles plates.

  • Elles existent en terre cuite, composées d’argile et sont reconnues pour leurs qualités isolantes. En effet, les tuiles en terre cuite ont prouvé leur résistance quel que soit le type de climat, sauf au contact du gel, qui peut les endommager. Dans les régions très venteuses, ou encore pour les toitures très inclinées, il est  recommandé de clouer environ 15 % des tuiles afin de protéger efficacement son toit.

Une couverture en terre cuite a une durée de vie garantie entre 25 et 40 ans mais la plupart des toitures résistent à l’érosion bien au delà d’une centaine d’années.

Il existe plus de 150 formes de tuiles en terre cuite et leur prix moyen revient à environ 45€ le m².

  • Les tuiles plates peuvent également être en béton. Elles sont fabriquées à partir de sable, d’argile, de calcaire et de pigments minéraux et existent dans de très nombreux coloris.

Une toiture en béton présente globalement les mêmes avantages qu’une toiture en argile, mais s’use davantage au contact du soleil ou de la pluie. De plus, les tuiles en béton, plus lourdes, réclament  un soutènement solide et des murs porteurs sains.

Économique, le tarif d’1 m² de tuiles en béton s’élève à 30€.

Couvrir une toiture à faible pente

  • Lorsque la pente d’un toit est  peu prononcée, il est possible d’utiliser des tuiles canal. Très utilisées dans le Sud de la France, elles permettent une évacuation rapide des eaux de pluie.

Plutôt lourdes, les tuiles canal sont coniques et généralement en terre cuite. Elles sont disposées sur la toiture suivant des rangées posées dessus-dessous.

Souvent d’inspiration romane et moins galbées que d’autres modèles, les tuiles canal sont rendues plus étanches grâce à l’installation d’un film plastique inséré lors de la pose. Le m² est estimé entre 15 et 35€.

  • Les faibles inclinaisons peuvent également être couvertes de tuiles mécaniques ou à emboîtement, un système qui permet de réduire le nombre de tuiles à utiliser et de bloquer leur glissement.

Les tuiles mécaniques existent en petits ou grands moules selon la surface à couvrir. Il faudra compter autour de 50 € le m² pour recouvrir son toit de tuiles mécaniques.

  • Plus chères (de 900 € à 2 000 € le mètre carré) mais écologiques, les tuiles photovoltaïques transforment  la lumière du soleil en électricité. Elles permettent donc de réduire considérablement la facture énergétique d’une habitation. Elles disposent des mêmes dimensions que les tuiles classiques mais sont peu esthétiques. Toutefois, il est possible de ne couvrir qu’une petite partie du toit.
    Dans tous les cas, cette installation requiert l’intervention d’un professionnel.

Publié le 28/04/16

Lire aussi : Conseils d’expert : entretenir sa toiture

Demander un devis Rénovation de toiture