Toiture : de nouveaux matériaux à découvrir

toiture nouveaux matériaux

Shingle, polycarbonate, PVC, les toitures se couvrent désormais de matériaux de synthèse ! Performants et isolants, ils offrent de nouvelles alternatives aux revêtements traditionnels en tuiles, en ardoise ou en zinc.

Une toiture à refaire ou à réaliser ? Il est désormais possible d’opter pour des matériaux synthétiques issus de polymères, généralement moins onéreux que les couvertures traditionnelles et plus faciles à poser. Toutefois, le choix d’une toiture dépend en grande partie de la réglementation locale, de la zone géographique, du type de toit à couvrir et… du budget à disposition.

Les options pour les toitures d’habitation

Très tendances, les revêtements de toits en PVC sont destinés à couvrir tous les types de constructions : bâtiments commerciaux ou publics, logements ou abris de jardin, etc. En copolymère ou polychlorure de vinyle, le PVC assure de bonnes performances en matière d’isolation et se montre très résistant aux intempéries. Légères et faciles à poser, les plaques de PVC imitent les tuiles, l’ardoise ou sont complètement transparentes.
=> L’intérêt du PVC réside essentiellement dans son faible coût : environ 30 € le m².
=> Petit bémol : ce revêtement est peu écologique et s’altère avec le temps.

En voix de disparition dans les carrières françaises mais largement utilisée pour les revêtements de toit, l’ardoise dispose désormais d’une version synthétique, réalisée à partir de ciment et de fibres organiques. Ce revêtement se décline en différents formats, coloris et finitions qui permettent de l’insérer dans des environnements très variés. Moins durable que l’ardoise naturelle, l’ardoise synthétique est toutefois très résistante, imperméable et adaptée pour résister au gel.
=>Pour couvrir sa toiture avec de l’ardoise synthétique, il faut compter  entre 40 et 70 € le m², soit près de 40% de moins que pour l’ardoise naturelle.

Polycarbonate et shingle pour les petites surfaces

Légères et bon marché, les plaques en polycarbonate sont idéales pour recouvrir le toit d’une serre, d’un garage ou d’une véranda, et permettent de créer un puits de lumière.
=>Leur faible performance isolante ne les rend toutefois pas adaptées à une toiture d’habitation.

Elles existent sous forme alvéolaire, solide et transparente, ou en polycarbonate ondulé, moins esthétique mais peu coûteux. Ces revêtements sont vendus en panneaux épais, généralement de 16 mm.
=>Ils sont faciles à poser et à entretenir, même pour des non spécialistes. Le coût d’une toiture en polycarbonate revient environ à 40 € le m².

En fibre de verre recouverte d’asphalte, puis fini à l’aide de granulés, le shingle, qui ressemble à de l’ardoise, est un matériau importé des  États-Unis. Souple et pratique, il convient essentiellement aux toitures en pente des garages, des abris de jardin ou  des dépendances.
=>Très économique, le m² revient environ à 15 €. Toutefois, la longévité d’une toiture en shingle n’est pas supérieure à 25 ans.

La toiture végétalisée

Les toits plats ou en pentes légères peuvent également être végétalisés. Ce concept développement durable consiste à recouvrir une toiture d’un substrat planté de végétaux. Écologiques, les toitures végétalisées nécessitent un entretien régulier. Leur tarif oscille entre 20 et plus de 100 € le m².

Il est également possible d’intégrer au bâti des panneaux photovoltaïques. Revendue au réseau local, l’électricité produite permet de générer jusqu’à 2 300 € de revenu annuel. Quant au coût de l’installation, il est en moyenne de 1 000 € le m².

 

Demander un devis Rénovation de toiture